Côte d’Ivoire — Congés anticipés : Les ex-fauteurs de troubles sensibilisent à la bonne conduite

Utiliser la force dans le but de réclamer des congés anticipés, tel est le triste spectacle auquel certains élèves nous donnent d’assister depuis un certain bout de temps dans les lycées et collèges de Côte d’Ivoire. À en juger de leurs actes, les notions de Discipline et de Travail ne faisaient pas partie de leur vocabulaire. Quant à la notion d’Union, elle semblait valable que lorsqu’il s’agissait pour eux de troquer leur uniforme d’apprenant pour jouer aux fauteurs de troubles.


La dernière illustration de ce phénomène dit de congés anticipés date de décembre 2021 ; à l’approche donc des fêtes de fin d’année. Si des mouvements ont été répertoriés ça et là, celui d’Arrah, sous-préfecture située au sud-est de la Côte d’Ivoire (dans le département de Bongouanou) a été le plus mémorable. En effet, dans une vidéo largement diffusée sur les médias sociaux, l’on pouvait y voir un groupe d’élèves armé de projectiles et faisaient preuve d’une rare violence, s’opposer à des forces de l’ordre venus rétablir le clame.


Au total, en décembre 2021, ce sont 8 régions de la Côte d’Ivoire qui ont été touchées par le phénomène des congés anticipés. Ce sont les régions du Sud-Comoé (Aboisso, Maféré, Tiapoum, Koffikro, Assouba), Gontougo (Tanda), du Loh-Djiboua (Divo, Hiré, Guitry), du Goh (Gagnoa, Guibéroua, Ouragahio, Bobia), les régions du Gbôklè (Dabouyo), de San Pedro (San Pedro) et de la Nawa (Grand Zatry, Buyo), ainsi que dans le Worodougou (Séguéla).

Des congés pour les fauteurs de troubles pour apprendre la resocialisation

70 élèves ont été formellement identifiés comme responsables des troubles survenus dans leurs établissements. Deux semaines leur ont été accordées, afin qu’ils puissent utiliser leurs énergies déployer lors de leurs prestations, pour se former au civisme et la resocialisation.

Côte d’Ivoire — Congés anticipés : Les ex-fauteurs de troubles sensibilisent à la bonne conduite

À l’initiative du Ministère de Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du service civique, c’est le centre du service civique de Bimbresso qui a accueilli les 70 élèves. Ils y ont appris les notions de protections de la chose publique, le sens du service civique, de l’engagement communautaire et du secourisme.

De retour sur les bancs, les ex- fauteurs de troubles sensibilisent à la bonne conduite

Nos 70 élèves, le lundi 07 février, se sont engagés publiquement à œuvrer pour la sensibilisation contre la violence, les perturbations des cours, etc.

Chers amis, je profite de cette occasion pour vous demander d’arrêter les coups de sifflet dans les établissements, parce que ces coups de sifflet m’ont envoyé, à quelque chose d’inattendu, Bimbresso. Je ne m’attendai pas à ça. En tous cas, je suis devenu un ambassadeur du civisme » a témoigné l’un des ex-pensionnaires du centre de service civique de Bimbresso.

Cet engagement a eu lieu simultanément dans les 31 établissements de l’ensemble du territoire où ces troubles ont été constatés. L’évènement, s’est déroulé à la faveur des cérémonies hebdomadaires du salut aux couleurs en présence des autorités administratives, éducatives, ainsi que des représentants du ministère en charge de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du service civique.









Quels solutions pour résoudre la question des congés anticipés en Côte d'Ivoire ?


Notons que la fédération estudiantine de Côte d’Ivoire (FESCI) a marqué son désaccord lors des événements liés au phénomène des congés anticipés.

La Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) vient encore cette année réitérer à l’endroit des élèves de Côte d’Ivoire son appel au respect scrupuleux du calendrier scolaire. » Pouvait-on lire dans un communiqué daté du 2 décembre 2021.

La question des congés anticipés a été à l’ordre du jour des états généraux de l’éducation nationale lancés en juillet 2021 et dont les résultats sont attendus en avril 2022.































Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Côte d'Ivoire : la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG) recrute

Côte d’Ivoire-Pepsico : ils l’ont fait !

La désinformation et les fake news sur les réseaux sociaux : comment lutter ?